Comment maîtriser ses coûts Cloud avec Kubernetes ?

Contenus

Accueil » Infrastructure » Comment maîtriser ses coûts Cloud avec Kubernetes ?

L’adoption de Kubernetes

Dimensionner correctement des clusters Kubernetes et l’ensemble des environnements est un sujet complexe. Pendant la pandémie, de nombreuses entreprises ont accéléré leur transformation numérique. Cela incluait en grande partie la refonte de leurs applications avec notamment des migrations vers le Cloud, entrainant une adoption exponentielle de Kubernetes.

Maintenant, avec des conditions de marché moins propice aux dépenses, de nombreuses entreprises demandent à leur équipe informatique de ralentir, principalement en raison de la croissance rapide de leurs factures Cloud. Une étude récente de Wancloud a révélé que 81% des CTO et CIO affirment que leur direction générale leur a demandé de réduire les dépenses Cloud.

Les problématiques de coût Cloud commence prendre le pas sur les objectifs de rapidité et vélocité des équipes de développement. Les entreprises sont confrontées à une décision difficile : doivent-elles se concentrer sur la maîtrise des coûts du cloud, sachant que cela pourrait compromettre la capacité de leurs équipes techniques à proposer des innovations à une cadence élevée ?

Est-il possible de se concentrer sur les deux ?

Le dimensionnement avec Kubernetes

Tout d’abord, il est important de noter que le bon dimensionnement ne concerne pas seulement la réduction des coûts. Il est surtout très important de construire des systèmes résilients. Le sous-dimensionnement peut être aussi dangereux que le surdimensionnement.

Risques liés au surdimensionnement : coûts excessifs (des clusters sans limites appropriées entraînent une surdimensionnement, donc des dépenses pour des ressources inutilisées).

Risques liés au sous-dimensionnement : épuisement de la mémoire des pods (lorsque la mémoire d’un pod atteint sa limite, il est expulsé pour protéger l’ensemble du nœud hébergeant ce pod), épuisement de la mémoire du nœud (lorsqu’un nœud manque de mémoire, la stabilité du cluster est affectée), éviction de pods (si un nœud ne dispose pas des ressources adéquates, il peut retirer de manière inattendue aux pods), manque de CPU (lorsque les applications sont contraintes de partager une quantité limitée de CPU, d’autres sur le même nœud peuvent ne pas en recevoir suffisamment).

En résumé, lorsque vous surdimensionnez, votre budget cloud souffre, et lorsque vous sous-dimensionnez, vos utilisateurs souffrent. Les deux aspects doivent être pris en compte pour optimiser les résultats commerciaux et les dépenses opérationnelles.

Le dimensionnement optimal

Quelques conseil pour optimiser le dimensionnement de vos clusters :

  • Démarrez avec des ressources conséquentes lors de votre premier déploiement en production. Vous pouvez toujours les réduire une fois que vous avez estimé vos besoins réels.
  • Optez pour plusieurs petits pods plutôt que quelques gros. Cette stratégie offrira une disponibilité plus élevée pour vos applications par défaut.
  • Malgré tout, ne lancez pas trop de pods. Cela peut entraîner une épuisement des ressources et/ou une surcharge en créant trop de connexions sur votre serveur, rendant les diagnostics difficiles et le processus de débogage plus lent.
  • Passez en revue périodiquement votre utilisation des ressources passées et effectuez les actions correctives nécessaires. Mesurer et analyser l’utilisation de la capacité au fil de l’eau est le meilleur moyen d’éviter de consommer trop de ressources.
  • Testez les performances des workloads sur des instances correctement dimensionnées pour garantir qu’elles ne souffrent pas. Utilisez des outils de test de charge pour évaluer les performances.
  • Priorisez les problèmes.
  • Communiquez régulièrement avec les développeurs. Cela leur permettra de fournir des exigences de capacité plus précises à l’avenir.
  • Répétez ces étapes régulièrement. L’utilisation et la demande peuvent changer avec le temps : ce qui est correctement dimensionné aujourd’hui ne le sera peut-être plus dans trois mois.

En résumé, l’optimisation du dimensionnement des clusters Kubernetes est essentiel pour équilibrer les coûts Cloud et les performances des applications. Il est également important de garantir la résilience de vos systèmes.
En fonction de l’envergure de vos ressources, ces étapes peuvent sembler trop complexes à réaliser manuellement pour chaque workload. N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez être accompagné pour maximiser les résultats et en maîtriser vos dépenses opérationnelles !

CMO & Co-fondateur @ Log'in Line

Audit gratuit

Nos experts auditent gratuitement votre infrastructure pour réduire vos coûts.

Nos dernières recherches

Commencer par un audit gratuit